Cet article est la retranscription de la vidéo Le pluriel des couleurs.

Une vidéo de la série C’est magique, c’est la France !

Règle générale sur le pluriel des couleurs

De façon générale, les couleurs s’accordent en genre (masculin/féminin) et en nombre (singulier/pluriel) avec le nom qu’elles qualifient.

  • Des yeux bleus.
  • Une robe verte.

Exceptions

La couleur ne s’accorde pas quand :

  1. on précise sa nuance ou sa teinte.
    • Des yeux bleu clair.
    • Une robe vert bouteille.
  2. la couleur n’est pas une couleur, mais un nom commun dont on utilise la couleur pour donner la couleur :
    • Des yeux marron.
    • Une robe chocolat.

Exceptions dans l’exception (oui oui…)

Parfois, la couleur est un nom commun (et devrait donc être invariable), mais ce nom commun va être assimilé à un adjectif, et donc s’accorder. Sont concernés les mots : rose, mauve, vermeil, écarlate, pourpre, fauve.

En effet :

  1. la rose est une fleur,
  2. la mauve aussi,
  3. le vermeil est un métal,
  4. l’écarlate est la substance obtenue en écrasant des cochenilles (des petits insectes),
  5. la pourpre est la substance obtenue en broyant certains coquillages,
  6. le fauve est la grosse bébête avec des dents et des griffes.

Donc autant de noms communs… qui s’accordent, car ils sont assimilés à des adjectifs. Ainsi, on aura bien :

  • Des rubans roses.
  • Des capes écarlates.

C’est magique, c’est la France ! 😉

Et pour poursuivre la discussion…

Vous avez envie de rejoindre une communauté d’auteurs de tous horizons, sympa et bienveillante ? On se retrouve sur Facebook dans :

Les Masterclass de Roxane Dambre, le pluriel des couleurs

Et tous les articles spéciaux pour jeunes auteurs (ou pour lecteurs curieux de la vie des auteurs) : c’est par ici ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *