Aurore est l’héroïne du roman AURORA

Couverture AURORA, un roman de Roxane DAMBRE aux éditions de l'épée
AURORA, éditions de l’épée

Aurore est une jeune femme de 24 ans, aux cheveux châtains, qui s’apprête à commencer son doctorat en langues sémitiques à la Sorbonne. Même si elle joue de malchance avec l’administration, son enthousiasme et sa motivation sont sans borne !

Son histoire…

Le jour où Yann, un type prétendument prêtre, débarque dans sa vie avec un manuscrit à traduire, soi-disant volé au Vatican, Aurore croit à un bizutage un peu fou de la part de sa directrice de thèse. Elle se prête donc volontiers au jeu. La traduction des parchemins va sûrement aboutir à « Bravo, Aurore ! » ou « Bienvenue dans les meilleures années de ta vie ! ».

Mais dans la bibliothèque de l’université, le livre dont elle a besoin a été détruit. Et les deux bibliothécaires atrocement torturés avant d’être tués. Pour couronner le tout, une étudiante au regard de braise qui l’appelle « Aurore chérie » décide de faire équipe avec elle. Cette étudiante, c’est Asmodée, un roi des Enfers, bien décidé à savoir ce que révèlent les parchemins, tout en piquant son âme à Aurore s’il en a l’occasion…

Son interview…

  • Nom complet : je m’appelle Aurore Frasier, mais a priori, je suis la seule à le savoir. J’ai beau être inscrite à la fac depuis 5 ans, ils ont perdu mon dossier cet été et c’est comme si je n’existais plus ! Rhaaaa…
  • Âge : 24 ans
  • Occupation principale : Doctorante en langues sémitiques. J’ai une passion pour les langues anciennes, je les parle presque toutes !
  • Personnalité en trois mots : passionnée, curieuse, sensible
  • Principale qualité : la rigueur. Et il en faut pour traduire des textes anciens !
  • Principal défaut : Je perds vite patience avec les administrations. On peut reparler de la Sorbonne ou… ?
  • Vos amis : ma directrice de thèse, Valérie, est devenue une excellente amie au cours des derniers mois. Yann, le prêtre qui veut me faire traduire les parchemins du Vatican, m’inspire aussi beaucoup de sympathie. Du coup, quand il se fait passer pour mon oncle, je trouve ça marrant. Sexy, d’ailleurs, l’oncle… Et il y a Asmodée… Je ne sais pas. Elle a beau s’être accusée d’un double meurtre, j’ai du mal à y croire. Elle est tellement drôle et sympa ! Non ?
  • Quelles sont les fautes qui vous inspirent le plus d’agacement : celles des gens qui ne prennent pas soin des manuscrits anciens. Quand oncle Yann a annoncé qu’il allait sortir les siens sur la table du resto, j’ai failli lui sauter à la gorge.
  • Vous êtes en retard, que faites-vous ? Je me dépêche autant que je peux !
  • Si une bagarre éclate près de vous, que faites-vous ? Je me cache. Et pas forcément de façon volontaire. Parfois, « on » me cache, mais je ne sais pas qui est ce « on ». Quelqu’un qui essaie de me protéger d’Asmodée, c’est sûr, mais qui… ?
  • Comment occupez-vous votre temps libre ? J’aime bien lire. Surtout sur des civilisations anciennes.
  • Rêve de bonheur : Déchiffrer par moi-même un vieux document que personne n’aurait jamais touché avant moi. Même si c’est une recette de cuisine, je m’en fiche. Ce serait juste waouw !
  • Pire cauchemar : Qu’oncle Yann sorte vraiment les parchemins sur la table du resto. Ou que je provoque la fin du monde sans le faire exprès. Parce que, d’après lui, si on traduit les parchemins, on déclenche l’Apocalypse. Lol !
  • Objectifs/projets à court ou long terme : À court terme, traduire les parchemins. Et à long terme, devenir une spécialiste de renommée internationale en langues sémitiques. Mes parents seraient si fiers !
  • Quel est l’homme idéal ? Mon ex, Laurent, m’a larguée parce qu’il préférait sa moto à moi. J’aimerais autant qu’on ne me parle plus de mecs avant un certain temps.
  • Une petite manie ? Je donne des notes à tout. Oncle Yann, par exemple, il vaut un bon 9/10. Le point qui manque, c’est parce qu’il est prêtre et que c’est du gâchis pour la gente féminine.
  • Un secret ? Parfois, j’ai une mèche qui me chatouille le visage, comme si quelqu’un soufflait dessus. Et j’ai des pressentiments. Ça a peut-être un lien avec ce… truc qui me protège d’Asmodée. Oncle Yann parle d’un ange de lumière surpuissant armé jusqu’aux dents. Mais tout le monde sait que les anges, ça n’existe pas, pas vrai ?
Bandeau Aurora, roman de Roxane Dambre

2 réponses pour “Les Fiches Personnage : Aurore (AURORA)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *